Le gadget douche à 13 $ avec 17 000 avis et 39 autres produits élégants sur Amazon qui vous épargnent tous les jours – La meilleure manière pour entraîner votre chien

4.7 (75%) 26 votes

Comment éduquer son chiot


le chien est un animal intelligent. Il vous suffit de lui demander de faire des mouvements à répétition pour qu’il saisisse ce dernier. il faut évidemment quelques techniques pour parfaire cet éducation. Une partie gratifiante de la possession d’un chien est d’entraîner votre chien avec succès. le dressage est un excellent moyen de produire des liens avec votre chien et vous aidera à constituer une bonne relation avec lui. Qu’ils soient jeunes ou vieux – tous les chiens peuvent bénéficier de l’apprentissage de quelques commandes de base. Un comportementaliste qualifié peut vous aider avec des problèmes de agissement comme l’aboiement excessif, l’agressivité, la destruction et les phobies.Toute formation devrait être basée sur des récompenses. Donner à votre chien quelque chose qu’il préfère réellement, comme de l’alimentation, des poupées ou des compliments lorsqu’il montre un agissement particulier signifie qu’il est plus susceptible de le refaire. Il est essentiel de savoir ce que votre chien aime sérieusement et quelles sont ses choses favorites. Les gourmandises favorites sont souvent de petites parties de viande ou de pain. Plus la récompense est importante, plus votre chien appréciera l’entraînement et l’apprentissage. Les meilleurs conseils d’entraînement. Commencez toujours les leçons pour de nouveaux tours dans une pièce tranquille de votre habitation, loin de toute distraction. Divisez l’entraînement en sessions courtes mais fréquentes pour que votre chien ne soit pas submergé. Soyez patient, tout comme nous, les chiens apprennent tous à des rythmes divers, alors ne vous inquiétez pas si votre chien ne ramasse pas les choses tout de suite. Terminez toujours par quelque chose que votre chien sait, pour que la séance se termine positivement. Amusez-vous bien !Les mauvaises surprises quant au moment où un chiot doit suivre un éducation formel ont évolué pour tenir compte des périodes critiques de socialisation du chien. Les conseils traditionnels suggéraient d’attendre qu’un chiot reçoive une série intégrale de vaccins, mais on contient à présent que le risque de sous-socialisation pendant cette cruciale période de développement l’emporte de loin sur le risque de maladie potentielle. Selon l’American Veterinary Society of Animal Behavior, les chiots peuvent débuter les cours de socialisation dès l’âge de sept à 8 semaines. Les chiots devraient recevoir au minimum une série de vaccins au moins sept jours avant le premier cours et un premier vermifuge et devraient être maintenus à jour vis-à-vis des vaccins.de plus en plus d’études récentes prouvent que le renforcement concret des chiens est beaucoup plus efficace et, en fin de compte, plus fructueux que le dressage impliquant la domination et la punition. Certaines de ces analyses ont même prouvé que la formation impliquant une punition créait en fait d’autres attitudes questions – sans aucun doute un travail qu’aucun gardien de chien n’a délibérément cherché à atteindre. Une étude intitulée ‘ De l’importance de la cohérence dans la formation des chiens ‘ a été faite à l’Université de Southampton au Royaume-Uni et à l’Université des sciences de la vie en Norvège. Il a été mis en ligne dans le Journal of Veterinary Behavior : Applications cliniques et recherche en mai 2007. Le but de l’étude était de porter à la connaissance si la punition était un facteur de risque pour les attitudes questions, et l’effet combiné sur discipline et les agissements questions spécifiques de la récompense, de la punition, des attitudes et de la structure des règles. La structure des règles est définie comme la permissivité par rapport à la détermination et la cohérence dans la solution des règles. L’étude a montré que la punition est en corrélation négative avec discipline et positive avec les problèmes d’entraînement. La structure des règles, y compris la constance des propriétaires, était associée à des niveaux plus élevés d’obéissance et à moins de problèmes d’entraînement. Dans une autre étude menée à l’Université de Bristol au Royaume-Uni et publiée dans le Journal of Veterinary Behavior de septembre-octobre 2008 : Applications cliniques et recherche, les résultats montrent que les chiens éduqués uniquement avec un renforcement concret présentaient moins de manières questions. par ailleurs, les chiens dont le propriétaire a eu recours à la punition à l’entraînement étaient beaucoup plus peuvent montrer une réaction de peur aux autres chiens.Pour encourager votre chien lorsqu’il procède correctement, vous devez le décerner. Mais attention si vous souhaitez que votre chien fasses le lien entre la rétribution et ce qu’il vient de faire vous n’avez que quelques instants pour lui apporter. Si votre chien s’assoie quand vous lui réclamer inutile de courir à la cuisine pour aller lui dénicher une sucrerie ce sera trop tard. Pour dresser son chien il faut être prêt et le décerner sur-le-champs !fondée sur le conditionnement, la méthode du clicker training est spécialement classique. Elle consiste à associer dans la tête du chien le bruit léger du clicker à une récompense. dans cet objectif, il est nécessaire de marquer le moment où votre chien adopte un comportement approprié. Par exemple, si vous lui réclamer de s’allonger et qu’il obéit, vous cliquerez et le récompenserez en ligne avec une friandise. La seule difficulté réside dans le fait de cliquer au bon moment. Les atouts : le chien est attentif au éducation et sait que pour être récompensé, il doit adopter le bon agissement. La communication est meilleure entre le chien et son éducateur et il n’y a pas de rapport de puissance. Les contraintes : le chien n’obéit pas à la parole, mais au clicker. Cela peut être problématique dans la vie quotidienne, car il vous faudra alors toujours avoir votre clicker avec vous.L’entraînement devrait être un bonheur pour vous et votre chien. Certes, il y a souvent des challenges à relever quand vous travaillez à améliorer vos manières, mais si vous vous sentez souvent frustré par votre chien, c’est le bon moment d’obtenir d’une aide. La frustration n’est qu’à quelques degrés de la colère et vous ne serez sans l’ombre d’un doute pas en mesure de réaliser des progrès en essayant d’entraîner votre chien quand vous vous sentez gêné. Vous devriez aussi installer de faire appel à un professionnel si votre chien présente un comportement qui vous rend nerveux ( comme grogner ou mordre ), surtout si vous avez de jeunes enfants . Il est plus sûr de commencer à modifier la conduite avec un professionnel lorsqu’un chien commence à montrer des attitudes gênants en l’occurrence que d’attendre qu’ils prennent racine.dès lors que que votre chien a maîtrisé toutes les bases, vous pouvez prévoir de passer à un niveau plus avancé. Ces challenges aideront votre chien à rester actif, en forme et stimulé mentalement. par ailleurs, ils vous serviront à renforcer le lien que vous partagez avec votre compagnon canin. Rappelez-vous que la formation est un process continu. Vous ne serez jamais entièrement complet. il est important de poursuivre à travailler sur l’entraînement d’obéissance tout au long de la vie de votre chien. Les personnes qui apprennent une langue à un jeune âge mais qui cessent de la parler risquent de l’oublier en grandissant. Il en va de même pour votre chien : utilisez-le ou perdez-le. Courir à travers les infos et les ordres les plus élémentaires les épaulera à demeurer frais dans l’esprit de votre chien. de plus, c’est une excellente façon de passer du temps avec votre chien.