➡ Oise: tous les communiqués du week-end – Concepts d’éducation canine

3.5 (78%) 24 votes

Comment entraîner son jeune chien


Éduquer son chien est primordial dès son plus âge : cela pourra vous éviter bien des ennuis lors des balades notamment et pendant la phase de socialisation. par ailleurs, travailler discipline permet de renforcer le lien avec votre animal et de aider votre ‘ vie à deux ‘. Loin d’être une tâche bien ennuyante pour lui, apprendre est aussi une source de plaisir pour le chien, qui préfère par nature satisfaire son maître et passer du temps avec lui. Alors autant mettre à profit habilement les instants que vous allez lui consacrer ! Voici quelques conseils pour commencer à bosser son obéissance, et la marche à suivre pour lui apprendre les ordres de base, phase inévitable de son éducation : une fois acquis, ils seront un précieux atout pour lui comme pour vous.il existe aujourd’hui 2 écoles en terme d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs pour les toutous. La première ( dite classique ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien tente de dominer son maître. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient voulez profiter des caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à monter dans la hiérarchie. Il est, selon cette première école, important de montrer qui est le chef et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, mettre en place leur programme d’éducation autour de ce idée hiérarchique ( manger avant le chien, faire des exercices de soumission, le mettre sur le dos, proscrire l’accès aux fauteuils, etc ). La seconde école ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons pleinement, a démontré que les anciennes analyses étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de dominance entre 2 espèces différentes. le chien est un animal social avec des codes parfois très différents des nôtres. La méconnaissance de ces codes est réelle origine d’incompréhension partagée. votre chien cherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la mobile de famille. Certaines techniques de communication spécifique, aident à créer une relation basée sur la collaboration et la confiance.Tout le monde n’est pas de votre avis sur la meilleure façon d’aborder l’éducation canine. Le consensus parmi les formateurs modernes se caractérise par l’utilisation du renforcement positif et évite grandement le renforcement et la punition négative. L’idée est qu’un chien est plus susceptible d’obéir systématiquement si sa réaction initiale envers vous n’est pas la peur. Il peut dans certains cas être nécessaire d’être strict si le chien fait quelque chose qui le met en danger, mais tout choc verbal violent doit toujours être assoupli et suivi d’une attitude positive. Tout comme nous, les chiens sont des êtres accessibles. gardez la tête à l’horizontale lorsque vous enseignez, car les chiens peuvent ressentir vos émotions et agir de ce fait.il existe aujourd’hui 2 écoles en terme d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs pour chien. La première ( dite classique ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien essaie de dominer son dresseur. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient voulez profiter des caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à monter dans la hiérarchie. Il est, selon cette première école, important de montrer qui est le maître et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, organiser leur programme d’éducation autour de ce principe hiérarchique ( manger avant le chien, faire des exercices de requête, le mettre sur le dos, interdire l’accès aux fauteuils, etc ). La seconde école ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons entièrement, a démontré que les anciennes études étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de prédominance entre 2 espèces différentes. le chien est un animal social avec des tags parfois très différents des nôtres. La méconnaissance de ces codes est source d’incompréhension réciproque. le chien recherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la dynamique de famille. Certaines techniques de communication particulier, permettent de développer une relation basée sur la collaboration et la confiance.Pour stimuler votre chien lorsqu’il se comporte convenablement, vous devez le récompenser. Mais attention si vous désirez que votre chien fasses le lien entre la récompense et ce qu’il vient de faire vous n’avez que quelques secondes pour lui conférer. Si votre chien s’assoie quand vous lui demandez inutile de courir à pour aller lui trouver une friandise ce sera trop tard. Pour dresser son chien il faut être prêt et le décerner dans la seconde !basée sur le conditionnement, la méthode du clicker training est particulièrement célèbre. Elle se résume à faire une association dans la tête du chien le bruit du clicker à une rétribution. pour ce faire, il suffit de marquer le moment où votre chien adopte un agissement approprié. Par exemple, si vous lui demandez de se coucher et qu’il obéit, vous cliquerez et le récompenserez sans attente avec une friandise. La seule difficulté est existant dans le fait de cliquer dans le bon timing. Les atouts : le chien est attentif au dressage et sait que pour être récompensé, il doit adopter le bon agissement. La communication est meilleure entre le chien et son dresseur et il n’y a pas de rapport de puissance. Les contraintes : le chien n’obéit pas à la parole, mais au clicker. Cela peut être problématique dans la vie quotidienne, car il vous faudra alors toujours avoir votre clicker avec vous.Il n’y a pas deux chiens exactement pareils. beaucoup de chiens apprennent différemment selon la espèce, la taille, l’âge et l’histoire. consultez de quelle façon personnaliser vos méthodes et votre look d’entraînement pour obtenir les meilleurs retombées. Vous ne devez solliciter de votre animal que des actions qu’il connaît. La frustration n’a pas sa place dans une dressage canine respectueuse de chacun.En fin de compte, dresser un chien n’est pas une svelte affaire. C’est un ensemble de processus pour apprendre à l’animal à respecter l’autorité de son dresseur. Ainsi il est recommandé de savoir les meilleures techniques à employer, pour les apprendre très tôt à son animal de compagnie. Cela veut donc dire lui enseigner de quelle manière obéir aux ordres basiques, lui apprendre comment être propre, marcher en société, etc. En dehors de ces techniques, les experts donnent aussi des conseils en ce qui concerne la marche à suivre. de toute manière, il faut éviter d’être violent ou méchant avec le chien. Le pouvoir du matériel n’est pas non plus à sous-estimer, dans le dressage du chien. Voila donc autant d’éléments à prendre en compte, pour apprendre les bonnes façons à son chien.