▶ CONSEILS. Qu'en est-il du collier de chien électronique? – Concepts d’éducation canine

3.5 (88%) 30 votes

Comment éduquer son chiot


Dresser votre chien va largement plus loin que lui enseigner à s’asseoir ou à donner la patte. C’est tout un monde de techniques ! le dressage du chien revient à lui faire changer petit à petit son comportement pour faire disparaître les comportements indésirables et mettre en avant les bonnes attitudes. Dans de nombreux cas, vous pouvez le payer nous-même, bien que les experts en éducation soient toujours disponibles, si votre chien s’avère être plus délicat à dresser. Et si vous êtes à la recherche de conseils sur la manière de dresser votre chien, ou en toute simplicité si vous sollicitez votre vétérinaire à ce sujet, vous constaterez qu’il est indispensable de se renseigner sur les aspects théoriques qui sont derrière chaque méthode. il y a de nombreuses techniques de dressage de chiens, et les connaître peut vous assister à décider si vous voulez encadrer l’éducation de votre chien dans une plus spécialement ou au travers d’un mélange de utiles.il existe aujourd’hui 2 écoles en matière d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs pour les toutous. La première ( dite classique ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien tente de dominer son maître. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient voulez profiter des caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à grimper dans la hiérarchie. Il est, selon cette première groupe scolaire, important de montrer qui est le maître et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, gérer leur programme d’éducation autour de ce idée hiérarchique ( manger avant le chien, réaliser des exercices de requête, le mettre sur le dos, proscrire l’accès aux fauteuils, etc ). La seconde groupe scolaire ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons totalement, a prouvé que les anciennes études scientifiques étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de prédominance entre 2 espèces différentes. votre chien est un animal social avec des pixels dans certains cas très divers des nôtres. La méconnaissance de ces codes est réelle origine d’incompréhension réciproque. votre chien cherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la dynamique familiale. Certaines techniques de communication spécialisé, permettent de développer une relation basée sur la collaboration et la confiance.la plupart des chiens n’auront pas à bosser un seul jour dans leur vie, mais cela ne veut pas dire que l’entraînement n’est pas aussi important. certains des chiens ont besoin d’être socialisés avec d’autres animaux de compagnie et d’autres personnes, il est donc fondamental de leur apprendre quelques façons et d’être disposé et capable d’écouter leur maîtres. Chaque chien devrait connaître les principes de base : s’asseoir, demeurer, venir et attendre. beaucoup de chiens aiment aussi tirer sur leur laisse, ce qui peut être dangereux lorsqu’il y a de la glace. L’établissement d’une bonne communication est un élément fondamental de toute bonne relation, et il est tout autant fondamental de le faire sur un ton constant et concret.il existe aujourd’hui 2 écoles en terme d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs pour chien. La première ( dite traditionnelle ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien essaie de dominer son éducateur. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient chercher des caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à monter dans la hiérarchie. Il est, selon cette première groupe scolaire, important de montrer qui est le maître et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, gérer leur programme d’éducation autour de ce base hiérarchique ( manger avant le chien, faire des exercices de soumission, le mettre sur le dos, interdire l’accès aux fauteuils, etc ). La deuxième école ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons complètement, a démontré que les anciennes études scientifiques étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de prédominance entre 2 espèces différentes. le chien est un animal social avec des pixels dans certains cas très divers des nôtres. La méconnaissance de ces codes est source d’incompréhension mutuelle. le chien cherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la dynamique de famille. Certaines techniques de communication spécialisé, aident à construire une relation basée sur la collaboration et la confiance.Pour stimuler votre chien lorsqu’il procède convenablement, vous devez le récompenser. Mais attention si vous voulez que votre chien fasses le lien entre la rétribution et ce qu’il vient de faire vous n’avez que quelques secondes pour lui donner. Si votre chien s’assoie quand vous lui réclamer futile de courir à la cuisine pour aller lui essayer une sucrerie ce sera trop tard. Pour dresser son chien il faut être prêt et le récompenser sur-le-champs !L’entraînement au clicker est une forme courante de renforcement positif. Cette méthode d’entraînement simple et efficiente utilise un clicker, qui est une bande de métal à l’intérieur d’une petite boîte en matière plastique qui émet un son de clic distinct lorsqu’elle est pressée. Le clic est beaucoup plus rapide et distinct que de dire ‘ bon chien ‘ et beaucoup plus efficiente que d’utiliser des confiseries seules. Pour enseigner à un chien la signification du clic, une friandise est donnée directement après le clic. dès lors que que le chien apprend les effets positifs du cliquetis, le cliquetis lui-même intervient comme un renforcement conditionné. Les sélecteurs se trouvent dans la plupart des grandes animaleries et sont relativement bon marché. Vous pouvez facilement dresser votre chien pour qu’il réagisse au clicker. Vous pourrez ensuite passer à la formation de base et à la formation continue.Ces 5 principes de base sont essentiels : encouragez votre chien dans le bon timing, ne laissez pas votre chien ignorer vos directives, soyez clair, pratiquez un peu tous les jours, pratiquez dans divers environnements. Ces principes sont applicables à tous les chiens. quel que soit l’exercice sur lequel vous travaillez avec votre chien, si votre technique est bonne mais que vous n’avez pas de résultat, il y a de fortes chances que vous ne respectiez pas l’un de ces principes. Si vous pensez respecter ces principes mais que vous n’avez pas de retombées, ce sont sûrement vos techniques qui ne sont pas efficaces. dès lors n’oubliez pas qu’il y a des études pour ça.dès lors que que votre chien a maîtrisé toutes les bases, vous pouvez envisager de passer à un niveau plus avancé. Ces challenges aideront votre chien à rester actif, en forme et stimulé mentalement. de plus, ils vous serviront à améliorer le lien que vous partagez avec votre compagnon canin. Rappelez-vous que la formation est un cheminement continu. Vous ne serez jamais totalement complet. il est important de poursuivre à travailler sur l’entraînement d’obéissance tout au long de la vie de votre chien. Les personnes qui apprennent une langue à un jeune âge mais qui cessent de la parler s’hasardent de l’oublier en grandissant. Il en va de même pour votre chien : utilisez-le ou perdez-le. Courir à travers les infos et les ordres les plus élémentaires les aidera à rester coûts dans l’esprit de votre chien. de plus, c’est une excellente manière de passer du temps avec votre chien.