Idées du dimanche 9 juin en Nord et Pas-de-Calais. – Dresser son chien en douceur

4.6 (75%) 23 votes

Comment entraîner son chiot


votre chien est un animal éclairé. Il vous suffit de lui demander de réaliser des mouvements à répétition pour qu’il saisisse ce dernier. il faut évidemment quelques techniques pour améliorer cet apprentissage. Une partie gratifiante de la possession d’un chien est d’entraîner votre chien avec succès. le dressage est le meilleur moyen de réaliser des liens avec votre chien et vous aidera à établir une bonne relation avec lui. Qu’ils soient jeunes ou vieux – tous les chiens peuvent bénéficier de l’apprentissage de quelques commandes de base. Un comportementaliste qualifié peut vous aider avec des problèmes de comportement comme l’aboiement excessif, l’agressivité, la destruction et les phobies.À moins que vous n’ayez l’intention de garder votre chien à l’extérieur – et peu d’entre nous l’effectuent parce que ce n’est pas conseillé – il faudra lui apprendre où faire ses priorités. Par conséquent, l’apprentissage de la propreté ( aussi nommé enseignement de la propreté ) est l’une des premières choses sur lesquelles vous devez bosser avec votre chien. L’entraînement à la cage peut être une section très utile du process d’entraînement. Cela comprend la formation à domicile ainsi que de nombreux autres domaines de formation : Chiens et chiens en cage : Voici les bases de l’entraînement de votre chien ou chiot à accepter et même à aimer la cage. Non seulement cela pourra vous aider en cas de cambriolage, mais cela apportera aussi à votre chien une place à part. Comment domestiquer votre chien : En fin de compte, l’entraînement à la maison n’est pas si difficile, mais cela ne veut pas dire que c’est facile. nMiction soumise/excitante chez les chiens : Si votre chien a encore des accidents dans la maison, il peut s’agir de plus qu’un simple soucis de cambriolage. Votre chien peut faire pipi par enthousiasme ou pour manifester un comportement soumis.Les mauvaises surprises quant au moment où un bébé chien doit suivre un éducation formel ont changé pour tenir compte des périodes critiques de socialisation du chien. Les conseils traditionnels suggéraient d’attendre qu’un chiot reçoive une série complète de vaccins, mais on comprend dorénavant que le risque de sous-socialisation durant cette cruciale période de développement l’emporte de loin sur le risque de maladie potentielle. Selon l’American Veterinary Society of Animal Behavior, les chiots peuvent commencer les cours de socialisation dès l’âge de sept à 8 semaines. Les chiens devraient recevoir au moins une série de vaccins au minimum sept jours avant le premier cours et un premier vermifuge et devraient être maintenus à jour au sujet des vaccins.par ailleurs en plus d’études récentes prouvent que le renforcement concret des chiens est beaucoup plus efficace et, finalement, plus fructueux que le éducation impliquant la domination et la punition. Certaines de ces analyses ont même prouvé que la formation impliquant une punition créait en fait d’autres agissements problématiques – avec certitude un travail qu’aucun gardien de chien n’a délibérément cherché à atteindre. Une étude intitulée ‘ De l’importance de la cohérence dans la formation des chiens ‘ a été réalisée à l’Université de Southampton au Royaume-Uni et à l’Université des sciences de la vie en Norvège. Il a été proposé dans le Journal of Veterinary Behavior : Applications cliniques et recherche en mai 2007. Le but de l’étude était de mesurer si la punition était un facteur de risque pour les manières problématiques, et l’effet combiné sur l’obéissance et les manières questions spécifiques de la rétribution, de la punition, des attitudes et de la structure des règles. La structure des règles est définie comme la permissivité par rapport à la détermination et la cohérence dans la solution des règles. L’étude a montré que la punition est en corrélation négative avec l’obéissance et positive avec les problèmes d’entraînement. La structure des règles, y compris la constance des propriétaires, était associée à des degrés plus élevés d’obéissance et à moins de problèmes d’entraînement. Dans une autre étude menée à l’Université de Bristol au Royaume-Uni et publiée dans le Journal of Veterinary Behavior de septembre-octobre 2008 : Applications cliniques et recherche, les retombées suggèrent que les chiens dressés uniquement avec un renforcement concret présentaient moins de comportements problématiques. par ailleurs, les chiens dont le propriétaire a eu recours à la punition à l’entraînement étaient beaucoup plus susceptibles de montrer une réaction de peur aux autres chiens.Rappelez-vous que vous aurez besoin de passer quelques minutes chaque jour pour constituer votre chien, communes environnantes dix minutes. sélectionnez des mots simples que le chien comprend directement et faites-lui un rappel des commandes et trucs qu’il a déjà apprises, en y ajoutant une nouvelle. pour terminer, songez à la qualité de son cadre pendant son éducation. le chien est plus facilement distrait s’il se trouve entouré par des stimuli. Par conséquent, n’essayez pas de le dresser sur un terrain. Cela risquerait d’être très énervant pour vous de voir de quelle façon il va trotter après d’autres chiens au lieu de suivre vos indications. Comme la patience est la clé dans la formation de votre chien, il est préférable de le dresser dans un endroit serein comme dans votre maison.Le clicker training est la méthode la plus populaire du moment. Les éducateurs canins la considèrent comme la plus non discriminante à la fois pour l’heureux acquéreur et l’animal. Cette méthode d’éducation consiste en l’utilisation d’une langue métallique. Celle-ci génère un clic chaque fois qu’elle est manipulée. Ce bruit léger rétribution les bonnes actions du chien. Pour que la technique soit efficiente, elle doit être accompagnée d’une rétribution physique. La récompense peut être alimentaire ou ouverte à tous. Cependant, le but reste cependant de la supprimer sur la longue durée. La technique du clicker paraît gagner l’aval des éducateurs et des propriétaires. cependant, elle se doit d’être utilisée avec prudence chez les très jeunes chiots et les chiens qui ont l’ouïe sensible.Ces 5 principes de base sont de première importance : encouragez votre chien dans le bon timing, ne laissez pas votre chien ignorer vos directives, soyez clair, pratiquez un peu tous les jours, pratiquez dans divers environnements. Ces principes sont applicables à tous les chiens. quel que soit l’exercice sur lequel vous travaillez en ce moment avec votre chien, si votre technique est bonne mais que vous n’avez pas de succès, il y a de fortes chances que vous ne respectiez pas l’un de ces principes. Si vous pensez respecter ces principes mais que vous n’avez pas de retombées, ce sont sûrement vos techniques d’éducation qui ne sont pas énergiques. dès lors n’oubliez pas qu’il y a des formations pour ça.Les chiens ont la capacité d’apprendre beaucoup de choses tout au long de leur dressage. Peut-être avez-vous déjà vu certains chiens dressés à aller essayer le journal et à le ramener à leur maître ? C’est très impressionnant. Comme nous venons de le voir, il y a toutefois certains ordres de base qui sont tellement utiles chaque jour, que je vous conseille sérieusement de débuter par là. Ce sont des grands classiques de l’éducation canine et d’une façon générale, il est plutôt aisé de les enseigner à votre chien. A ce sujet, je vous recommande de lire cet extra article qui vous aidera à maîtriser les règles de base pour éduquer un chien. Bien sûr, votre chien va mettre un peu de temps à intégrer ces différents directives. Vous devrez redire de nombreuses fois certains d’entre eux et faire preuve de patience. C’est l’action, mais vous remarquerez que ce sont en règle générale des bons instants, pendant lesquels vous développerez une relation forte et positive avec votre chien.