► Fête de Nivot. Le mouton à l'honneur – Châteaulin – Dresser efficacement son chien

4.6 (96%) 31 votes

Techniques d’apprentissage pour chien


le chien est un animal éclairé. Il vous suffit de lui demander de réaliser des mouvements à répétition pour qu’il saisisse ce dernier. il est important de évidemment quelques techniques pour améliorer cet éducation. Une partie gratifiante de la possession d’un chien est d’entraîner votre chien avec succès. l’éducation est un excellent moyen de réaliser des liens avec votre chien et pourra vous aider à établir une bonne relation avec lui. Qu’ils soient jeunes ou vieux – tous les chiens peuvent profiter de l’apprentissage de quelques commandes de base. Un comportementaliste qualifié peut vous aider avec des problèmes de comportement comme l’aboiement excessif, l’agressivité, la démolition et les phobies.il y a aujourd’hui 2 écoles en matière d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs canins. La première ( dite traditionnelle ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien essaie de dominer son éducateur. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient êtes à la recherche de caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à monter dans la hiérarchie. Il est, selon cette première école, important de montrer qui est le chef et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, gérer leur programme d’éducation autour de ce base hiérarchique ( manger avant le chien, faire des exercices de soumission, le mettre sur le dos, interdire l’accès aux fauteuils, etc ). La seconde groupe scolaire ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons totalement, a prouvé que les anciennes analyses étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de prédominance entre 2 espèces différentes. le chien est un animal social avec des tags dans certains cas très divers des nôtres. La méconnaissance de ces codes est source d’incompréhension mutuelle. le chien recherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la mobile de famille. Certaines techniques de communication spécialisé, permettent de développer une relation basée sur la collaboration et la confiance.la plupart des chiens n’auront pas à travailler un seul jour dans leur vie, mais cela ne veut pas dire que l’entraînement n’est pas aussi important. la plupart des chiens ont besoin d’être socialisés avec d’autres animaux de compagnie et d’autres personnes, il est par conséquent crucial de leur apprendre quelques façons et d’être disposé et capable d’écouter leur maîtres. Chaque chien devrait connaître les principes de base : s’asseoir, rester, intervenir et attendre. la majorité des chiens aiment aussi tirer sur leur laisse, ce qui peut être dangereux lorsqu’il y a de la glace. L’établissement d’une bonne communication est un élément fondamental de toute bonne relation, et il est tout aussi fondamental de le faire sur un ton constant et concret.par ailleurs en plus d’études récentes prouvent que le renforcement positif des chiens est beaucoup plus infaillible et, en fin de compte, plus fructueux que le éducation impliquant la domination et la punition. Certaines de ces études scientifiques ont même prouvé que la formation impliquant une punition créait en fait d’autres réactions problématiques – certainement un rendu qu’aucun gardien de chien n’a délibérément cherché à atteindre. Une étude intitulée ‘ De l’importance de la cohérence dans la formation des chiens ‘ a été réalisée à l’Université de Southampton au Royaume-Uni et à l’Université des sciences de la vie en Norvège. Il a été publié dans le Journal of Veterinary Behavior : Applications cliniques et recherche en mai 2007. Le but de l’étude était de porter à la connaissance si la punition était un outil vecteur de risque pour les réactions questions, et l’effet combiné sur l’obéissance et les attitudes questions spécifiques de la récompense, de la punition, des attitudes et de la structure des règles. La structure des règles est définie comme la permissivité par rapport à la rigueur et la cohérence dans la réalisation des règles. L’étude a montré que la punition est en corrélation négative avec l’obéissance et positive avec les problèmes d’entraînement. La structure des règles, y compris la constance des propriétaires, était associée à des style plus élevés d’obéissance et à moins de problèmes d’entraînement. Dans une autre étude réalisée à l’Université de Bristol au Royaume-Uni et publiée dans le Journal of Veterinary Behavior de septembre-octobre 2008 : Applications cliniques et recherche, les résultats montrent que les chiens éduqués uniquement avec un renforcement positif présentaient moins de manières problématiques. par ailleurs, les chiens dont l’heureux acquéreur a eu recours à la punition à l’entraînement étaient beaucoup plus peuvent montrer une réaction de peur aux autres chiens.Pour débuter le éducation de votre chien il est préférable de débuter dans un endroit calme. Votre chien doit pouvoir demeurer facilement concentré sur vous et sur vos directives, donc évitez les lieux trop agités. Mais une fois qu’un ordre est acquis vous devez pousser le dressage un peu plus loin. Changer d’environnement, essayez dans une pièce un peu plus animée, dans votre jardin, un parc, …Le but est d’habituer votre chien à rester concentré sur vous l’environnement dans lequel vous vous trouvez.L’entraînement au clicker est une forme courante de renforcement positif. Cette méthode d’entraînement simple et infaillible utilise un clicker, qui est une bande de métallique à l’intérieur d’une petite boîte en matière plastique qui émet un son de clic distinct lorsqu’elle est pressée. Le clic est beaucoup plus rapide et distinct que de dire ‘ bon chien ‘ et beaucoup plus efficiente que d’utiliser des friandises seules. Pour enseigner à un chien la signification du clic, une friandise est donnée en direct après le clic. dès lors que que le chien apprend les impressions positifs du cliquetis, le cliquetis lui-même agit comme un renforcement conditionné. Les sélecteurs se trouvent dans la plupart des grandes animaleries et sont plutôt bon marché. Vous pouvez facilement dresser votre chien pour qu’il réagisse au clicker. Vous pourrez ensuite passer à la formation de base et à la formation continue.L’entraînement devrait être un plaisir pour vous et votre chien. Certes, il y a souvent des challenges à relever quand vous travaillez à améliorer vos façons, mais si vous vous sentez souvent frustré par votre chien, il est temps d’avoir d’une contribution. La frustration n’est qu’à quelques degrés de la colère et vous ne serez certainement pas en mesure de réaliser des progrès en essayant d’entraîner votre chien lorsque vous vous sentez gêné. Vous devriez aussi installer de prendre contact avec un professionnel si votre chien présente un agissement qui vous rend nerveux ( comme grogner ou mordiller ), surtout si vous avez de jeunes enfants . Il est plus sûr de commencer à modifier le comportement avec un professionnel lorsqu’un chien commence à montrer des attitudes incommodant plutôt que d’attendre qu’ils prennent racine.En fin de compte, dresser un chien n’est pas une mince affaire. C’est des process pour apprendre à l’animal à respecter l’autorité de son dresseur. Ainsi il est recommandé de savoir les meilleures techniques à employer, pour les apprendre très tôt à son animal de compagnie. Cela veut donc dire lui enseigner comment obéir aux directives basiques, lui apprendre comment être saine, marcher en société, etc. En dehors de ces techniques, les experts donnent aussi des conseils en ce qui concerne la marche à suivre. dans tous les cas, il faut éviter d’être méchant ou méchant avec le chien. Le pouvoir du matériel n’est pas non plus à sous-estimer, dans le dressage du chien. Voila donc autant d’éléments à prendre en compte, pour apprendre les bonnes manières à son chien.