▷ Le retrait | Planète québécoise – Concepts d’éducation canine

4.2 (98%) 32 votes

Techniques de dressage pour chien


Éduquer son chien est primordial dès son plus âge : cela pourra vous éviter bien des contrariétés lors des sorties notamment et la période de socialisation. par ailleurs, bosser l’obéissance permet de améliorer le lien avec votre animal et de aider votre ‘ vie à deux ‘. Loin d’être une corvée pour lui, apprendre est aussi une source de bonheur pour le chien, qui adore par nature plaire son éducateur et passer du temps avec lui. Alors autant mettre à profit adroitement les moments que vous allez lui consacrer ! Voici quelques conseils pour débuter à bosser son obéissance, et la marche à suivre pour lui apprendre les ordres de base, étape dont on ne peut se passer de son dressage : une fois acquis, ils seront un précieux atout pour lui comme pour vous.il existe aujourd’hui 2 écoles en matière d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs pour chien. La première ( dite traditionnelle ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien essaie de dominer son éducateur. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient chercher des caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à grimper dans la hiérarchie. Il est, selon cette première groupe scolaire, important de montrer qui est le maître et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, organiser leur programme d’éducation autour de ce principe hiérarchique ( manger avant le chien, réaliser des exercices de demande, le mettre sur le dos, proscrire l’accès aux fauteuils, etc ). La seconde groupe scolaire ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons pleinement, a prouvé que les anciennes études scientifiques étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de dominance entre 2 espèces différentes. votre chien est un animal social avec des codes dans certains cas très différents des nôtres. La méconnaissance de ces codes est réelle origine d’incompréhension réciproque. le chien cherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la mobile de famille. Certaines techniques de communication particulier, aident à construire une relation basée sur la collaboration et la confiance.Tout le monde n’est pas en accord sur la meilleure manière d’aborder l’éducation canine. Le consensus parmi les formateurs très en vogue actuellement se distingue par l’utilisation du renforcement positif et écarte grandement le renforcement et la punition négative. L’idée est qu’un chien est plus susceptible d’obéir systématiquement si sa réaction initiale envers vous n’est pas la crainte. Il peut parfois être nécessaire d’être strict si le chien fait quelque chose qui le met en danger, mais tout choc verbal méchant doit toujours être assoupli et suivi d’une attitude positive. Tout comme nous, les chiens sont des êtres sensibles. gardez la tête à l’horizontale quand vous enseignez, car les chiens peuvent ressentir vos émotions et agir de ce fait.il y a aujourd’hui 2 écoles en matière d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs consacrés au chien. La première ( dite traditionnelle ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien essaie de dominer son éducateur. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient voulez profiter des caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à monter dans la hiérarchie. Il est, selon cette première groupe scolaire, important de montrer qui est le chef et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, gérer leur programme d’éducation autour de ce principe hiérarchique ( manger avant le chien, réaliser des exercices de requête, le mettre sur le dos, interdire l’accès aux fauteuils, etc ). La deuxième groupe scolaire ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons complètement, a démontré que les anciennes études étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de dominance entre 2 espèces différentes. votre chien est un animal social avec des pixels dans certains cas très différents des nôtres. La méconnaissance de ces codes est réelle origine d’incompréhension mutuelle. le chien recherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la mobile de famille. Certaines techniques de communication spécialisé, aident à réaliser une relation basée sur la collaboration et la confiance.n’oubliez pas qu’un chien reste un animal et qu’il peut avoir des monologues inattendues et même redoutables dans certaines situations. Il est donc important de pouvoir le maîtriser. Si vous avez des enfants par exemple ou si vous vous promenez dans un lieu public, être capable de maîtriser son chien est essentiel.L’entraînement au clicker, une forme courante de renforcement concret, est une méthode simple et infaillible d’entraînement des chiens. Bien qu’il soit toujours possible former votre chien sans exercice avec le clicker, beaucoup de personnes le trouvent nécessaire. Avec l’entraînement au clicker, vous pouvez facilement et efficacement enseigner à votre chien toutes sortes de commandes et d’astuces de base et avancées. Il est naturel et rapide de savoir dresser votre chien avec le clicker. Certains chiens apprennent à ignorer leurs maîtres. En réalité, ils ne l’apprennent pas seul, c’est le résultat d’un médiocre dressage. Si vous répétez vos directives tout au long de la journée et que votre chien ne vous écoute pas, il va apprendre petit à petit que ce que vous dîtes n’a pas grande importance. Pour éviter cela vous devez apprendre à économiser vos ordres. Essayez de dresser votre chien une fois par 24h à l’aide de cette formation : Chien mode d’emploi. Faîtes en sorte que votre chien comprenne que dès que vous donnez un ordre c’est mieux qu’il l’écoute ( dans certains cas il en va de sa sécurité, de la votre, celle de votre famille ou de votre environnement ).L’entraînement devrait être un contentement pour vous et votre chien. Certes, il y a souvent des défis à relever quand vous travaillez à améliorer vos façons, mais si vous vous sentez souvent frustré par votre chien, c’est le bon moment d’avoir de l’aide. La frustration n’est qu’à quelques degrés de la colère et vous ne serez sans l’ombre d’un doute pas en mesure de réaliser des progrès en essayant d’entraîner votre chien lorsque vous vous sentez contrarié. Vous devriez également installer de faire appel à un professionnel si votre chien présente un comportement qui vous rend nerveux ( comme grogner ou mordre ), surtout si vous avez de jeunes enfants . Il est plus sûr de débuter à modifier le comportement avec un professionnel lorsqu’un chien commence à montrer des manières incommodant surtout que d’attendre qu’ils prennent racine.En fin de compte, dresser un chien n’est pas une mince affaire. C’est des processus pour apprendre à l’animal à respecter l’autorité de son dresseur. Ainsi il est conseillé de prendre connaissance les meilleures techniques à employer, pour les apprendre très tôt à son animal domestique. Cela veut donc dire lui enseigner de quelle manière obéir aux directives basiques, lui apprendre de quelle façon être nettoyée, marcher en société, etc. En dehors de ces techniques, les experts donnent aussi des conseils en ce qui concerne la marche à suivre. de toute manière, il faut éviter d’être violent ou méchant avec le chien. Le pouvoir du matériel n’est pas non plus à sous-estimer, dans le dressage du chien. Voila donc autant d’éléments à connaître, pour apprendre les bonnes manières à son chien.