► un épisode de rebondissements – Méthode pour entraîner votre fidèle compagnon

3.9 (96%) 34 votes

Techniques d’éducation pour chiot


Éduquer son chien est impératif dès son plus âge : cela pourra vous éviter bien des contraintes lors des balades notamment et la période de socialisation. par ailleurs, travailler l’obéissance permet de renforcer le lien avec votre animal et de aider votre ‘ vie à deux ‘. Loin d’être une tâche bien ennuyante pour lui, apprendre est aussi une source de bonheur pour le chien, qui adore par nature convenir son dresseur et passer du temps avec lui. Alors autant mettre à profit astucieusement les instants que vous allez lui consacrer ! Voici quelques conseils pour débuter à travailler son obéissance, et la marche à suivre pour lui apprendre les ordres de base, phase inévitable de son éducation : une fois acquis, ils seront un précieux atout pour lui comme pour vous.il y a aujourd’hui 2 écoles en terme d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs pour les toutous. La première ( dite classique ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien tente de dominer son dresseur. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient voulez profiter des caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à grimper dans la hiérarchie. Il est, selon cette première école, important de montrer qui est le maître et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, mettre en place leur programme d’éducation autour de ce base hiérarchique ( manger avant le chien, faire des exercices de soumission, le mettre sur le dos, proscrire l’accès aux fauteuils, etc ). La deuxième groupe scolaire ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons totalement, a démontré que les anciennes études scientifiques étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de dominance entre 2 espèces différentes. votre chien est un animal social avec des tags parfois très divers des nôtres. La méconnaissance de ces codes est réelle origine d’incompréhension mutuelle. votre chien recherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la dynamique de famille. Certaines techniques de communication particulier, permettent de construire une relation basée sur la collaboration et la confiance.Tout le monde n’est pas d’accord sur la meilleure manière d’aborder l’éducation canine. Le consensus parmi les formateurs modernes se distingue par l’utilisation du renforcement concret et écarte grandement le renforcement et la punition négative. L’idée est qu’un chien est plus susceptible d’obéir systématiquement si sa réaction initiale envers vous n’est pas la peur. Il peut dans certains cas être nécessaire d’être strict si le chien fait quelque chose qui le met en danger, mais tout choc verbal violent doit toujours être assoupli et suivi d’une attitude positive. Tout comme nous, les chiens sont des créatures sensibles. préservez la tête à l’horizontale lorsque vous enseignez, car les chiens peuvent ressentir vos émotions et réagir donc.il existe aujourd’hui 2 écoles en matière d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs pour les toutous. La première ( dite classique ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien tente de dominer son dresseur. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient chercher des caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à grimper dans la hiérarchie. Il est, selon cette première école, important de montrer qui est le maître et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, organiser leur programme d’éducation autour de ce base hiérarchique ( manger avant le chien, faire des exercices de soumission, le mettre sur le dos, proscrire l’accès aux fauteuils, etc ). La seconde école ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons complètement, a démontré que les anciennes études étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de dominance entre 2 espèces différentes. le chien est un animal social avec des pixels parfois très différents des nôtres. La méconnaissance de ces codes est réelle origine d’incompréhension partagée. le chien recherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la mobile familiale. Certaines techniques de communication spécifique, permettent de réaliser une relation basée sur la collaboration et la confiance.n’oubliez pas qu’un chien reste un animal et qu’il peut avoir des commentaires inattendues et même menaçantes dans certaines situations. Il est donc majeur de pouvoir le maîtriser. Si vous avez des enfants par exemple ou si vous vous promenez dans un lieu public, être capable de maîtriser son chien est important.L’entraînement au clicker est une forme courante de renforcement positif. Cette méthode d’entraînement simple et efficiente utilise un clicker, qui est une bande de métallique à l’intérieur d’une petite boîte en plastique qui émet un son de clic distinct lorsqu’elle est pressée. Le clic est beaucoup plus rapide et distinct que de dire ‘ bon chien ‘ et beaucoup plus efficiente que d’utiliser des sucreries seules. Pour enseigner à un chien la signification du clic, une gâterie est caractéristique directement après le clic. dès lors que que le chien apprend les effets positifs du cliquetis, le cliquetis lui-même se conduit comme un renforcement conditionné. Les sélecteurs se trouvent dans la plupart des grandes animaleries et sont plutôt bon marché. Vous pouvez facilement dresser votre chien pour qu’il réagisse au clicker. Vous pourrez ensuite passer à la formation de base et à la formation continue.Si vous n’avez pas encore appris à votre chien à vous ignorer mais qu’il ne fait pas pour autant ce que vous retardez de lui, vous avez sûrement un problème de communication. Si votre chien ne réagit pas à vos ordres, il y a de fortes chances qu’il ne comprenne pas un mot de ce que vous lui dîtes. Souvenez-vous que vos ordres doivent être simple, exprimés de façon clair et précise. Choisissez des exercices simples pour commencer. En cas de blocage sur un exercice, passez à quelque chose de plus simple et revenez y plus tard. Souvenez-vous aussi que toutes les personnes en contact avec votre chien doivent utiliser le même vocabulaire pour ne pas le perturber.dès lors que que votre chien a maîtrisé toutes les bases, vous pouvez prévoir de passer à un niveau plus avancé. Ces challenges aideront votre chien à rester en bonne santé, en forme et stimulé mentalement. de plus, ils vous serviront à renforcer le lien que vous partagez avec votre compagnon animalier. Rappelez-vous que la formation est un cheminement continu. Vous ne serez jamais totalement complet. il est recommandé de continuer à bosser sur l’entraînement d’obéissance tout au long de la vie de votre chien. Les personnes qui apprennent une langue à un jeune âge mais qui cessent de la parler s’hasardent de l’oublier en grandissant. Il en va de même pour votre chien : utilisez-le ou perdez-le. Courir à travers les news et les ordres les plus élémentaires les épaulera à demeurer frais dans l’esprit de votre chien. par ailleurs, c’est une excellente manière de passer du temps avec votre chien.