✌ educateurcanins.fr dresseur de chiens à domicile strasbourg, mulhouse, dresseur de chiens, comportementaliste pour chien – Dresser son chien en douceur

4.5 (79%) 28 votes

Bien élever son chiot


Dresser un chien consiste surtout à conditionner l’animal à tenter des exercices répétitifs dans un cadre plus ou moins varié tels que « assis », « couché », ‘ pas bouger ‘, ‘ donner la patte ‘, ‘ apporter ‘, ‘ pister ‘, … sur ordre de son éducateur. Il est possible de dresser un chien en tant que chien guide d’aveugle, chien d’aide, chien détecteur de drogue, chien d’intervention, chien de concours, … l’élevage utilise des techniques plus ou moins cordiales suivant les dresseurs. Ces exercices peuvent aussi s’apprendre dans une école , aussi appelée centre de dressage ou bien encore club d’éducation canine ou club de espèce. Mais attention ! l’élevage réalisée avec des techniques inadaptées ne permet pas d’établir une relation de confiance et a souvent des sensations pernicieux. Les chiens sont des animaux judicieux et la plupart d’entre eux aiment apprendre, alors l’entraînement peut être le meilleur moyen de les empêcher de s’ennuyer.il y a tellement de techniques populaires d’éducation de chiens qu’il peut être frustrant de porter à la connaissance quelle est la meilleure méthode pour votre chien et pour vous en tant que propriétaire. Si vous trouvez cela accablant et déroutant, vous n’êtes pas la seul personne. il y a même beaucoup de désaccord au sein de la communauté de la formation pro des chiens concernant les solutions efficaces et éthiques, et plusieurs techniques se chevauchent ou sont utilisées en tandem pour obtenir les meilleurs retombées. Le renforcement purement positif est une méthode popularisée par des entraîneurs comme Dawn Sylvia-Stasiewicz, qui a entraîné le chien des Obama, Bo. La théorie qui la sous-tend est assez simple. Les chiens répéteront leur bonne conduite lorsqu’elle sera suivie d’une rétribution. Un mauvais agissement n’est pas récompensé ou reconnu. Si une punition est infligée, elle prend la forme d’un retrait de récompenses, comme un jouet ou une friandise qu’on enlève. Des réprimandes sévères ou des punitions physiques ne sont pas nécessaires. Cette méthode de formation commence par récompenser un comportement désiré directement, en quelques instants, après qu’il se soit produit. De cette manière, le chien en vient à associer la conduite à la récompense. Certains entraîneurs mélange cette méthode avec l’entraînement au clicker. Cela donne au chien un signe distinctif du moment exact où la conduite a été accompli. Les commandes doivent aussi être courtes et concises. Assieds-toi. Reste. Viens. Le éducation positif donne en général de bons retombées assez promptement, mais ne vous relâchez pas ! Votre chien a beau avoir appris certaines choses très rapidement, cela ne signifie pas que le dressage est quasi achevé…, il est par conséquent un plus de ne pas arrêter le dressage trop tôt. sinon, il sera à mi-chemin !beaucoup des chiens n’auront pas à bosser un seul jour dans leur vie, mais cela ne veut pas dire que l’entraînement n’est pas aussi important. beaucoup des chiens ont besoin d’être socialisés avec d’autres animaux de compagnie et d’autres personnes, il est donc fondamental de leur apprendre quelques façons et d’être disposé et capable d’écouter leur maîtres. Chaque chien devrait connaître les principes de base : s’asseoir, rester, intervenir et attendre. beaucoup de chiens apprécient aussi tirer sur leur laisse, ce qui peut être dangereux lorsqu’il y a de la glace. L’établissement d’une bonne communication est un élément essentiel de toute bonne relation, et il est tout autant crucial de le faire sur un ton constant et concret.il existe aujourd’hui 2 écoles en terme d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs canins. La première ( dite classique ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien tente de dominer son éducateur. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient êtes à la recherche de caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à monter dans la hiérarchie. Il est, selon cette première groupe scolaire, important de montrer qui est le chef et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, organiser leur programme d’éducation autour de ce idée hiérarchique ( manger avant le chien, réaliser des exercices de demande, le mettre sur le dos, interdire l’accès aux fauteuils, etc ). La seconde groupe scolaire ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons totalement, a prouvé que les anciennes analyses étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de prédominance entre 2 espèces différentes. le chien est un animal social avec des codes dans certains cas très différents des nôtres. La méconnaissance de ces codes est source d’incompréhension mutuelle. le chien recherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la dynamique familiale. Certaines techniques de communication spécialisé, permettent de développer une relation basée sur la collaboration et la confiance.Pour commencer le éducation de votre chien il convient de commencer dans un endroit calme. Votre chien doit pouvoir demeurer facilement concentré sur vous et sur vos directives, donc évitez les lieux trop agités. Mais une fois qu’un ordre est acquis vous devez pousser le éducation un peu plus loin. Changer d’environnement, testez dans une zone un petit peu plus animée, dans votre jardin, un parc, …Le but est d’habituer votre chien à rester concentré sur vous l’environnement dans lequel vous vivez.Le clicker training est la méthode la plus populaire du moment. Les éducateurs consacrés au chien la considèrent comme la plus fun à la fois pour l’heureux acquéreur et l’animal. Cette méthode d’éducation repose sur l’utilisation d’une langue de métal. Celle-ci génère un clic chaque fois qu’elle est manipulée. Ce bourdonnement récompense les bonnes actions du chien. Pour que la technique soit efficace, elle doit être assortie d’une récompense physique. La rétribution peut être alimentaire ou non discriminante. Cependant, le but reste tout de même de la supprimer sur le long terme. La technique du clicker semble gagner le cautionnement des éducateurs et des propriétaires. néanmoins, elle se doit d’être utilisée avec prudence chez les très jeunes chiots et les chiens qui ont l’ouïe sensible.Ces 5 principes de base sont incontournables : encouragez votre chien au bon moment, ne laissez pas votre chien ignorer vos ordres, soyez clair, pratiquez un peu tous les jours, pratiquez dans éventuels environnements. Ces principes sont applicables à tous les chiens. quel que soit l’exercice sur lequel vous travaillez avec votre chien, si votre technique est bonne mais que vous n’avez pas de résultat, il y a de fortes probabilités que vous ne respectiez pas l’un de ces principes. Si vous pensez respecter ces principes mais que vous n’avez pas de retombées, ce sont sûrement vos techniques qui ne sont pas énergiques. dans ce cas n’oubliez pas qu’il y a des études pour cela.dès lors que que votre chien a maîtrisé toutes les bases, vous pouvez prévoir de passer à un niveau plus avancé. Ces challenges aideront votre chien à rester en bonne santé, en forme et stimulé mentalement. par ailleurs, ils vous serviront à améliorer le lien que vous partagez avec votre compagnon canine. Rappelez-vous que la formation est un process continu. Vous ne serez jamais entièrement complet. on vous conseille de continuer à bosser sur l’entraînement d’obéissance tout au long de la vie de votre chien. Les personnes qui apprennent une langue à un jeune âge mais qui cessent de la parler risquent de l’oublier en grandissant. Il en va de même pour votre chien : utilisez-le ou perdez-le. Courir à travers les infos et les ordres les plus élémentaires les assistera à rester coûts dans l’esprit de votre chien. par ailleurs, c’est une excellente façon de passer du temps avec votre chien.