➤ Avez-vous dit l'amour? – Concepts d’éducation canine

4.4 (92%) 29 votes

Techniques d’élevage pour chien


Éduquer son chien est primordial dès son plus âge : cela pourra vous éviter bien des problèmes lors des balades notamment et pendant la période de socialisation. par ailleurs, travailler l’obéissance permet de améliorer le lien avec votre animal et de faciliter votre ‘ vie à deux ‘. Loin d’être une corvée pour lui, apprendre est aussi une source de plaisir pour le chien, qui adore par nature satisfaire son dresseur et passer du temps avec lui. Alors autant mettre à profit habilement les moments que vous allez lui consacrer ! Voici quelques conseils pour débuter à travailler son obéissance, et la marche à suivre pour lui inculquer les directives de base, phase dont on ne peut se passer de son dressage : une fois acquis, ils seront un précieux atout pour lui comme pour vous.il y a aujourd’hui 2 écoles en matière d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs pour les toutous. La première ( dite traditionnelle ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien tente de dominer son maître. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient chercher des caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à grimper dans la hiérarchie. Il est, selon cette première école, important de montrer qui est le maître et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, gérer leur programme d’éducation autour de ce base hiérarchique ( manger avant le chien, réaliser des exercices de requête, le mettre sur le dos, proscrire l’accès aux fauteuils, etc ). La seconde école ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons pleinement, a démontré que les anciennes analyses étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de dominance entre 2 espèces différentes. le chien est un animal social avec des tags parfois très divers des nôtres. La méconnaissance de ces codes est réelle origine d’incompréhension réciproque. votre chien cherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la mobile de famille. Certaines techniques de communication spécifique, permettent de créer une relation basée sur la collaboration et la confiance.Les particularités quant au moment où un chiot doit suivre un éducation formel ont changé pour tenir compte des périodes critiques de socialisation du chien. Les conseils traditionnels suggéraient d’attendre qu’un chiot reçoive une série complète de vaccins, mais on comprend désormais que le risque de sous-socialisation durant cette cruciale période de développement l’emporte de loin sur le risque de maladie potentielle. Selon l’American Veterinary Society of Animal Behavior, les chiens peuvent débuter les cours de socialisation dès l’âge de sept à 8 semaines. Les chiens devraient recevoir au minimum une série de vaccins au moins sept jours avant le premier cours et un premier vermifuge et devraient être maintenus à jour vis-à-vis des vaccins.Comme vous pouvez vous en douter, aucune technique n’est parfaite. Vous connaissez mieux que quiconque votre animal de compagnie, donc vous aurez de manière naturelle les techniques qui auront les meilleurs résultats. Le plus classique est le renforcement concret pour ses résultats bons et vifs et parce qu’il n’est pas désagréable pour le chien ( par exemple, nous vous recommandons vivement de ne pas utiliser la punition ou les bijoux étrangleurs ). Il se peut que cette méthode de renforcement positif ne soit pas efficiente, et si cela se produit, il convient de consulter un spécialiste, car il est envisageable que vous ne l’ayez pas mené à bien ou que votre chien apprenne un peu plus lentement.Pour stimuler votre chien lorsqu’il agit correctement, vous devez le décerner. Mais attention si vous voulez que votre chien fasses le lien entre la rétribution et ce qu’il vient de faire vous n’avez que quelques secondes pour lui conférer. Si votre chien s’assoie quand vous lui réclamer inefficace de cavaler à pour aller lui trouver une gourmandise ce sera trop tard. Pour dresser son chien il faut être prêt et le récompenser sur-le-champs !basée sur le conditionnement, la méthode du clicker training est spécialement célèbre. Elle consiste à associer dans la tête du chien le bruit léger du clicker à une récompense. pour cela, il faut simplement marquer le moment où votre chien adopte un agissement approprié. Par exemple, si vous lui demandez de se coucher et qu’il obéit, vous cliquerez et le récompenserez en ligne avec une gourmandise. La seule difficulté est existant dans le fait de cliquer dans le bon timing. Les atouts : le chien est attentif au dressage et sait que pour être récompensé, il doit adopter le bon agissement. La communication est meilleure entre le chien et son dresseur et il n’y a pas de rapport de puissance. Les contraintes : le chien n’obéit pas à la voix, mais au clicker. Cela peut être problématique dans la vie quotidienne, car il vous faudra alors toujours avoir votre clicker avec vous.L’entraînement devrait être un plaisir pour vous et votre chien. Certes, il y a souvent des challenges à relever lorsque vous travaillez à améliorer vos manières, mais si vous vous sentez souvent frustré par votre chien, il est temps de profiter de d’une aide. La frustration n’est qu’à quelques degrés de la colère et vous ne serez à coup sûr pas en mesure de faire des progrès en essayant d’entraîner votre chien quand vous vous sentez gêné. Vous devriez également envisager de prendre contact avec un professionnel si votre chien présente un agissement qui vous rend nerveux ( comme grogner ou mordiller ), surtout si vous avez de jeunes enfants . Il est plus sûr de commencer à modifier l’attitude avec un professionnel lorsqu’un chien commence à montrer des comportements gênants en l’occurrence que d’attendre qu’ils prennent racine.il y a de multiples techniques pour apprendre à dresser son chien. Si certaines sont énergiques, d’autres, par contre, sont irrespectueuses de l’animal et dans certains cas même menaçantes. de toute manière, quelle que soit la technique que vous allez choisir pour votre compagnon, vous devez vous efforcer de réaliser l’entraînement dans l’harmonie et le respect. Votre animal est votre partenaire, pas votre ennemi.