Succès du 1er concours de dressage départemental au centre équestre – Dresser son chien en douceur

4.8 (92%) 25 votes

Bien élever son chien


Êtes-vous prêt à commencer le éducation votre chien ou bébé chien ? Un bon exercice et une bonne socialisation sont les besoins de base de votre chien. on vous conseille de commencer à dresser votre chien le plus tôt possible. Au début, le dressage d’un chien peut s’avérer assez compliqué, surtout si c’est votre premier chien. La vérité est que dresser votre chien est un très grand projet. Si vous le faites phase par phase, vous trouverez la tâche beaucoup moins intimidante. Voici quelques renseignements pour vous aider à démarrer : Lancez un programme d’obéissance canine : apprenez à constituer les fondements de base avant de commencer à dresser votre chien. Renforcement positif : il existe de nombreuses façons différentes de dresser un chien, mais la plupart des professionnels pour chien s’entendent pour dire que la façon positive est la meilleure pour le chien et le dresseur. Entraînez votre chien à l’aide de jeux : Entraîner votre chien devrait être amusant ! Tout le monde sait qu’il est plus facile d’apprendre lorsque l’on s’amuse bien, alors essayez d’intégrer des petits jeux à votre programme d’instruction canin. Six semaines pour un chien bien dressé : grâce à cet échéancier comme guide, vous pouvez enseigner les bases à votre chien en six semaines à peu près. Besoin d’aide pour le dressage des chiens ? Songez à demander l’aide d’un dompteur de chiens. Essayez des séances accompagné et/ou des leçons publiques.il existe aujourd’hui 2 écoles en terme d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs canins. La première ( dite traditionnelle ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien tente de dominer son éducateur. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient êtes à la recherche de caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à monter dans la hiérarchie. Il est, selon cette première école, important de montrer qui est le maître et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, mettre en place leur programme d’éducation autour de ce idée hiérarchique ( manger avant le chien, réaliser des exercices de demande, le mettre sur le dos, proscrire l’accès aux fauteuils, etc ). La deuxième école ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons pleinement, a démontré que les anciennes analyses étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de prédominance entre 2 espèces différentes. le chien est un animal social avec des pixels dans certains cas très divers des nôtres. La méconnaissance de ces codes est réelle origine d’incompréhension réciproque. le chien recherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la dynamique familiale. Certaines techniques de communication particulier, aident à créer une relation basée sur la collaboration et la confiance.la plupart des chiens n’auront pas à bosser un seul jour dans leur vie, mais cela ne veut pas dire que l’entraînement n’est pas aussi important. la plupart des chiens ont besoin d’être socialisés avec d’autres animaux de compagnie et d’autres personnes, il est par conséquent fondamental de leur apprendre quelques manières et d’être disposé et capable d’écouter leur maîtres. Chaque chien devrait connaître les principes de base : s’asseoir, rester, venir et attendre. beaucoup de chiens apprécient aussi tirer sur leur laisse, ce qui peut être dangereux lorsqu’il y a de la glace. L’établissement d’une bonne communication est un élément majeur de toute bonne relation, et il est autant fondamental de le faire sur un ton constant et concret.de plus en plus d’études récentes prouvent que le renforcement positif des chiens est beaucoup plus infaillible et, en quelque sorte, plus fructueux que le dressage impliquant la domination et la punition. Certaines de ces études scientifiques ont même démontré que la formation impliquant une punition créait en fait d’autres attitudes questions – certainement un travail qu’aucun gardien de chien n’a délibérément cherché à atteindre. Une étude intitulée ‘ De l’importance de la cohérence dans la formation des chiens ‘ a été menée à l’Université de Southampton au Royaume-Uni et à l’Université des sciences de la vie en Norvège. Il a été mis en ligne dans le Journal of Veterinary Behavior : Applications cliniques et recherche en mai 2007. Le but de l’étude était de porter à la connaissance si la punition était un outil vecteur de risque pour les attitudes questions, et l’effet combiné sur discipline et les agissements questions spécifiques de la récompense, de la punition, des attitudes et de la structure des règles. La structure des règles est définie comme la permissivité par rapport à la implication et la cohérence dans la réalisation des règles. L’étude a montré que la punition est en corrélation négative avec discipline et positive avec les problèmes d’entraînement. La structure des règles, y compris la constance des propriétaires, était associée à des style plus élevés d’obéissance et à moins de problèmes d’entraînement. Dans une autre étude réalisée à l’Université de Bristol au Royaume-Uni et publiée dans le Journal of Veterinary Behavior de septembre-octobre 2008 : Applications cliniques et recherche, les résultats suggèrent que les chiens éduqués uniquement avec un renforcement positif présentaient moins de manières questions. de plus, les chiens dont l’heureux acquéreur a eu recours à la punition à l’entraînement étaient beaucoup plus susceptibles de montrer une réaction de peur aux autres chiens.Pour stimuler votre chien lorsqu’il se conduit convenablement, vous devez le décerner. Mais attention si vous souhaitez que votre chien fasses le lien entre la rétribution et ce qu’il vient de faire vous n’avez que quelques secondes pour lui conférer. Si votre chien s’assoie quand vous lui demandez inefficace de courir à pour aller lui essayer une sucrerie ce sera trop tard. Pour dresser son chien il faut être prêt et le décerner sur-le-champs !L’entraînement au clicker, une forme courante de renforcement positif, est une méthode simple et efficiente d’entraînement des chiens. Bien qu’il soit toujours possible d’éduquer votre chien sans exercice avec le clicker, beaucoup de gens le trouvent utile. Avec l’entraînement au clicker, vous pouvez facilement et efficacement enseigner à votre chien toutes sortes de commandes et d’astuces de base et avancées. Il est facile et rapide de savoir dresser votre chien avec le clicker. Certains chiens apprennent à ignorer leurs maîtres. En réalité, ils ne l’apprennent pas seul, c’est le produit d’un médiocre dressage. Si vous répétez vos ordres durant toute la journée et que votre chien ne vous écoute pas, il va apprendre petit à petit que ce que vous dîtes n’a pas grande importance. Pour éviter cela vous devez apprendre à économiser vos directives. Essayez de dresser votre chien une fois journalier grâce à cette formation : Chien mode d’emploi. Faîtes en sorte que votre chien comprenne que quand vous donnez un ordre c’est recommandé qu’il l’écoute ( dans certaines situations il en va de sa sécurité, de la votre, celle de les personnes vivant sous votre toit ou de votre entourage ).Si vous utilisez les bonnes techniques , votre chien s’instruira en s’amusant. Pour qu’elles soient sérieusement énergiques il est nécessaire de dresser votre chien tous les jours. nL’idéal étant de pratiquer un ou deux exercices par 24h sur une courte durée. Votre chien aura sûrement du mal à rester déterminé au début, rassurez-vous c’est normal. nN’oubliez pas de l’encourager à chaque fois qu’il vous regarde. Vous constaterez qu’une fois que votre chien aura acquis ce réflexe les choses seront de plus en plus faciles pour vous. Avec le temps votre chien sera de plus en plus attentif et de plus en plus longtemps. Vous pourrez ainsi apprendre une infinité de choses à votre chien.il existe de multiples techniques pour apprendre à dresser son chien. Si certaines sont énergiques, d’autres, par contre, sont irrespectueuses de l’animal et dans certains cas même menaçantes. dans tous les cas, quelle que soit la technique que vous allez choisir pour votre compagnon, vous devez vous efforcer de réaliser l’entraînement dans l’harmonie et le respect. Votre animal est votre partenaire, pas votre ennemi.