Gentle Leader – Grand collier de dressage de chiens – Dresser efficacement son chien

4.3 (98%) 33 votes

Gérer son jeune chien au quotidien


Dresser un chien consiste surtout à conditionner l’animal à tester des exercices répétitifs dans un cadre plus ou moins varié tels que « assis », « couché », ‘ pas bouger ‘, ‘ donner la patte ‘, ‘ apporter ‘, ‘ pister ‘, … sur ordre de son dresseur. Il est possible de dresser un chien en tant que chien guide d’aveugle, chien d’assistance, chien détecteur de drogue, chien d’intervention, chien de concours, … l’élevage utilise des techniques plus ou moins gentilles suivant les dresseurs. Ces exercices peuvent aussi s’apprendre dans une groupe scolaire de dressage, aussi appelée centre de dressage ou bien encore club d’éducation canine ou club de race. Mais attention ! le dressage réalisée avec des techniques inadaptées ne permet pas d’établir une relation de confiance et a souvent des impressions pernicieux. Les chiens sont des animaux intelligents et la plupart d’entre eux aiment apprendre, alors l’entraînement peut être le meilleur moyen de les empêcher de s’ennuyer.il y a aujourd’hui 2 écoles en terme d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs canins. La première ( dite traditionnelle ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien tente de dominer son maître. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient voulez profiter des caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à grimper dans la hiérarchie. Il est, selon cette première groupe scolaire, important de montrer qui est le chef et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, mettre en place leur programme d’éducation autour de ce base hiérarchique ( manger avant le chien, faire des exercices de soumission, le mettre sur le dos, interdire l’accès aux fauteuils, etc ). La deuxième école ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons complètement, a prouvé que les anciennes études étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de dominance entre 2 espèces différentes. votre chien est un animal social avec des tags dans certains cas très différents des nôtres. La méconnaissance de ces codes est réelle origine d’incompréhension partagée. votre chien cherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la mobile familiale. Certaines techniques de communication spécialisé, aident à construire une relation basée sur la collaboration et la confiance.Tout le monde n’est pas de votre avis sur la meilleure manière d’aborder l’éducation canine. Le consensus parmi les formateurs modernes se distingue par l’utilisation du renforcement positif et réduit grandement le renforcement et la punition négative. L’idée est qu’un chien est plus susceptible d’obéir systématiquement si sa réaction initiale envers vous n’est pas la peur. Il peut dans certains cas être nécessaire d’être rigoureux si le chien fait quelque chose qui le met en danger, mais tout choc verbal violent doit toujours être assoupli et suivi d’une attitude positive. Tout comme nous, les chiens sont des entités sensibles. gardez la tête à l’horizontale dès que vous enseignez, car les chiens peuvent ressentir vos émotions et se comporter donc.Quand les personnes parlent de la formation de chien avec renforcement concret, ils l’appellent parfois la formation positive de chien, la formation de chien exempte de toutes force, la formation au clicker, même la formation de chien sur des bases spécialistes. Certains de ces matière se donnent à une philosophie plus large de formation de chien aussi bien qu’à une méthode spécialisé, et ces interrogations philosophiques et éthiques sont importantes. Mais le renforcement positif est aussi un terme technique avec une définition particulier. Le renforcement concret est un recours très efficace d’entraîner les chiens ( et autres animaux ). Le renforcement positif revient à rajouter quelque chose immédiatement après manifestation d’un comportement qui fait augmenter la fréquence du agissement. Techniquement parlant, le mot se décompose en deux parties. Le renforcement signifie que le comportement continue ou accroît en fréquence. ( Si la conduite a baissé à l’importance, ce n’est pas un renforcement ). Et concret sous-entend que quelque chose est ajouté. Par exemple, vous réclamer au chien de s’asseoir, le chien s’assoit et vous lui donnez une friandise ( quelque chose est ajouté ). le chien est plus susceptible de s’asseoir la prochaine fois que vous lui posez la question ( le comportement a été renforcé ). Le dressage concret présente beaucoup de atouts. Il est très infaillible, autant que le dressage traditionnel, et n’a pas besoin de faire à votre chien un moment dur. En fait, cette manière de dresser est plus simple et plus amusante à la fois ; elle encourage même le chien à apprendre par lui-même. par ailleurs, vous n’aurez pas à craindre que le chien développe des craintes : il vous appréciera et vous fera confiance tout en apprenant à bien se comporter. N’est-ce pas la relation que vous convoitez avec votre animal de compagnie ?Rappelez-vous que vous aurez besoin de passer quelques minutes chaque jour pour constituer votre chien, villes proches dix minutes. choisissez des mots simples que le chien inclut immédiatement et faites-lui un rappel des commandes et astuces qu’il a déjà apprises, en y ajoutant une nouvelle. enfin, songez à la qualité de son cadre pendant son dressage. le chien est plus aisément distrait s’il se trouve entouré par des stimuli. Par conséquent, n’essayez pas de le dresser sur un terrain. Cela risquerait d’être très triste pour vous de voir comment il va trotter après d’autres chiens au lieu de suivre vos indications. Comme la patience est la clé dans la formation de votre chien, il est préférable de le dresser dans un endroit serein comme dans votre maison.basée sur le conditionnement, la méthode du clicker training est particulièrement célèbre. Elle revient à faire une association dans la tête du chien le bruit du clicker à une récompense. pour ce faire, il faut simplement marquer le moment où votre chien adopte un comportement approprié. Par exemple, si vous lui demandez de s’allonger et qu’il obéit, vous cliquerez et le récompenserez directement avec une gourmandise. La seule difficulté se trouve dans le fait de cliquer au bon moment. Les atouts : le chien est attentif au éducation et sait que pour être récompensé, il doit adopter le bon comportement. La communication est meilleure entre le chien et son maître et il n’y a pas de rapport de puissance. Les contraintes : le chien n’obéit pas à la voix, mais au clicker. Cela peut être problématique dans la vie de tous les jours, car il vous faudra alors toujours avoir votre clicker avec vous.Ces 5 principes de base sont cruciaux : encouragez votre chien dans le bon timing, ne laissez pas votre chien ignorer vos directives, soyez clair, pratiquez un peu tous les jours, pratiquez dans divers environnements. Ces principes sont applicables à tous les chiens. quel que soit l’exercice sur lequel vous travaillez en ce moment avec votre chien, si votre technique est bonne mais que vous n’avez pas de succès, il y a de fortes chances que vous ne respectiez pas l’un de ces principes. Si vous pensez respecter ces principes mais que vous n’avez pas de retombées, ce sont sûrement vos techniques de dressage qui ne sont pas efficaces. dans ce cas n’oubliez pas qu’il y a des cours pour cela.En fin de compte, dresser un chien n’est pas une svelte affaire. C’est des cheminement pour apprendre à la bête à respecter l’autorité de son maître. Ainsi il est recommandé de savoir les meilleures techniques à employer, pour les apprendre très tôt à son animal de compagnie. Cela veut donc dire lui enseigner comment obéir aux directives basiques, lui apprendre de quelle façon être saine, fonctionner en société, etc. En dehors de ces techniques, les experts donnent aussi des conseils en ce qui concerne la marche à suivre. de toute manière, il faut éviter d’être méchant ou méchant avec le chien. Le pouvoir du matériel n’est pas non plus à sous-estimer, dans le éducation du chien. Voila donc autant d’éléments à prendre en compte, pour apprendre les bonnes manières à son chien.