✌ Concours pour chiens samedi 18 et dimanche 19 mai -Méthodologie pour éduquer un chien|Concepts d’éducation canine|Dresser son chien en douceur|Dresser efficacement son chien

3.9 (96%) 21 votes

Gérer son chiot au jour le jour


Êtes-vous prêt à débuter le éducation votre chien ou chiot ? Un bon exercice et une bonne socialisation font partie des besoins de base de votre chien. il est recommandé de commencer à dresser votre chien le plus tôt possible. Au début, le dressage d’un chien peut s’avérer assez difficile, surtout si c’est votre premier chien. La vérité est que dresser votre chien est un très grand projet. Si vous le faites étape par phase, vous obtiendrez la tâche beaucoup moins intimidante. Voici quelques renseignements pour vous donner un coup de main à démarrer : Lancez un programme d’obéissance canine : apprenez à constituer les fondements de base avant de commencer à dresser votre chien. Renforcement positif : il y a de multiples façons différentes de dresser un chien, mais la plupart des professionnels canins s’entendent pour dire que la manière positive est la meilleure pour le chien et le dresseur. Entraînez votre chien à l’aide de petits jeux : Entraîner votre chien devrait être vraiment prenant ! Tout le monde sait qu’il est plus facile d’apprendre quand on s’amuse bien, alors essayez d’intégrer des jeux à votre programme de dressage animalier. Six semaines pour un chien bien dressé : par cet échéancier comme guide, vous pouvez enseigner les bases à votre chien en six semaines en moyenne. Besoin d’aide pour le éducation des chiens ? Songez à demander l’aide d’un dresseur de chiens. Essayez des leçons accompagné et/ou des leçons privées.il y a aujourd’hui 2 écoles en terme d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs pour chien. La première ( dite traditionnelle ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien essaie de dominer son éducateur. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient voulez profiter des caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à grimper dans la hiérarchie. Il est, selon cette première groupe scolaire, important de montrer qui est le chef et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, mettre en place leur programme d’éducation autour de ce base hiérarchique ( manger avant le chien, réaliser des exercices de demande, le mettre sur le dos, interdire l’accès aux fauteuils, etc ). La deuxième groupe scolaire ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons entièrement, a prouvé que les anciennes études scientifiques étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de dominance entre 2 espèces différentes. le chien est un animal social avec des pixels dans certains cas très divers des nôtres. La méconnaissance de ces codes est réelle origine d’incompréhension partagée. votre chien recherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la dynamique de famille. Certaines techniques de communication spécialisé, aident à créer une relation basée sur la collaboration et la confiance.certains des chiens n’auront pas à travailler un seul jour dans leur vie, mais cela ne veut pas dire que l’entraînement n’est pas aussi important. certains des chiens ont besoin d’être socialisés avec d’autres animaux de compagnie et d’autres personnes, il est donc essentiel de leur apprendre quelques façons et d’être disposé et capable d’écouter leur maîtres. Chaque chien devrait connaître les principes de base : s’asseoir, demeurer, venir et attendre. beaucoup de chiens apprécient aussi tirer sur leur laisse, ce qui peut être dangereux lorsqu’il y a de la glace. L’établissement d’une bonne communication est un élément majeur de toute bonne relation, et il est tout autant important de le faire sur un ton constant et concret.Bien qu’il existe de multiples techniques d’instruction canin, toutes peuvent être classées en deux grandes catégories : les techniques basées sur des théories d’apprentissage et les techniques d’éducation animalière basées sur l’éthologie canine. Les techniques basées sur les théories de l’apprentissage sont centrées sur la modification du agissement canine, en accordant moins d’importance au agissement typique de la race canine. Pendant ce temps, les techniques basées sur l’éthologie canine se concentrent sur le comportement naturel typique d’un chien, donnant la priorité à l’établissement de hiérarchies de dominance et accordant moins d’importance aux théories d’apprentissage. Les techniques qui incluent la violence et les abus envers les chiens ne devraient pas être autorisées et ne devraient même pas être considérées dans les techniques très en vogue actuellement des chiens. Agir délibérément contre le confort de notre chien peut avoir des conséquences très .Rappelez-vous que vous aurez besoin de passer quelques minutes chaque jour pour constituer votre chien, villes voisines 10 minutes. sélectionnez des mots simples que le chien inclut directement et faites-lui un rappel des commandes et trucs qu’il a déjà apprises, en y ajoutant une nouvelle. enfin, songez à la qualité de son cadre pendant son éducation. votre chien est plus facilement distrait s’il se trouve entouré par des stimuli. Par conséquent, n’essayez pas de le dresser dans un parc. Cela risquerait d’être très frustrant pour vous de voir de quelle façon il va trotter après d’autres chiens au lieu d’observer vos indications. Comme la patience est la clé dans la formation de votre chien, il est préférable de le dresser dans un endroit calme comme dans votre habitation.basée sur le conditionnement, la méthode du clicker training est spécialement populaire. Elle revient à faire une association dans la tête du chien le bourdonnement du clicker à une rétribution. pour cela, il est nécessaire de marquer le moment où votre chien adopte un agissement approprié. Par exemple, si vous lui demandez de se coucher et qu’il obéit, vous cliquerez et le récompenserez sans attente avec une douceur. La seule difficulté est existant dans le fait de cliquer au bon moment. Les atouts : le chien est attentif au éducation et sait que pour être récompensé, il doit adopter le bon agissement. La communication est meilleure entre le chien et son maître et il n’y a pas de rapport de force. Les inconvénients : le chien n’obéit pas à la parole, mais au clicker. Cela peut être problématique dans la vie de tous les jours, car il vous faudra alors toujours avoir votre clicker avec vous.Si vous n’avez pas encore appris à votre chien à vous ignorer mais qu’il ne fait pas pour autant ce que vous retardez de lui, vous avez sûrement un problème de communication. Si votre chien ne réagit pas à vos directives, il y a de fortes chances qu’il ne comprenne pas un mot de ce que vous lui dîtes. Souvenez-vous que vos directives doivent être simple, exprimés de manière clair et nette. Choisissez des exercices simples pour commencer. En cas de blocage sur un mouvement, passez à quelque chose de plus facile et revenez y dans les semaines à venir. Souvenez-vous également que toutes les personnes en contact avec votre chien doivent utiliser le même vocabulaire pour ne pas le perturber.dès lors que que votre chien a maîtrisé toutes les bases, vous pouvez installer de passer à un niveau plus avancé. Ces ateliers aideront votre chien à rester actif, en forme et stimulé mentalement. par ailleurs, ils vous serviront à renforcer le lien que vous partagez avec votre compagnon canine. Rappelez-vous que la formation est un cheminement continu. Vous ne serez jamais totalement complet. il est recommandé de poursuivre à travailler sur l’entraînement d’obéissance tout au long de la vie de votre chien. Les personnes qui apprennent une langue à un jeune âge mais qui cessent de la parler risquent de l’oublier en grandissant. Il en va de même pour votre chien : utilisez-le ou perdez-le. Courir à travers les astuces et les directives les plus élémentaires les aidera à demeurer frais dans l’esprit de votre chien. de plus, c’est une excellente façon de passer du temps avec votre chien.