☢ À quel âge pouvons-nous entraîner un chien: comment l'élever? -Comment dresser un chien|Concepts d’éducation canine|Dresser son chien en douceur|Dresser efficacement son chien

4.7 (86%) 34 votes

Bien élever son chiot


Êtes-vous prêt à commencer le dressage votre chien ou chiot ? Un bon entraînement et une bonne socialisation sont les besoins de base de votre chien. on vous conseille de commencer à dresser votre chien le plus rapidement possible. Au début, le dressage d’un chien peut s’avérer assez difficile, surtout si c’est votre premier chien. La vérité est que dresser votre chien est un très grand projet. Si vous le faites étape par étape, vous trouverez la tâche beaucoup moins intimidante. Voici quelques renseignements pour vous donner un coup de main à démarrer : Lancez un programme d’obéissance canine : apprenez à établir les fondements de base avant de commencer à dresser votre chien. Renforcement positif : il existe de multiples façons différentes de dresser un chien, mais la plupart des professionnels pour les toutous s’entendent pour dire que la manière positive est la meilleure pour le chien et le dresseur. Entraînez votre chien à l’aide de jeux : Entraîner votre chien devrait être amusant ! Tout le monde sait qu’il est plus facile d’apprendre lorsque l’on s’amuse bien, alors essayez d’intégrer des jeux à votre programme d’éducation canine. Six semaines pour un chien bien dressé : en utilisant cet échéancier comme guide, vous pouvez enseigner les bases à votre chien en six semaines à peu près. Besoin d’aide pour le éducation des chiens ? Songez à demander l’aide d’un dresseur de chiens. Essayez des cours en groupe et/ou des leçons publiques.il existe tellement de techniques apprécié de chiens qu’il peut être triste de porter à la connaissance quelle est la meilleure méthode pour votre chien et pour vous comme propriétaire. Si habitez cela accablant et déroutant, vous n’êtes pas le seul. il existe même beaucoup de désaccord au sein de la communauté de la formation pro des chiens concernant les solutions efficaces et éthiques, et plusieurs techniques se chevauchent ou sont utilisées en tandem pour obtenir les meilleurs résultats. Le renforcement purement concret est une méthode popularisée par des entraîneurs comme Dawn Sylvia-Stasiewicz, qui a entraîné le chien des Obama, Bo. La théorie qui la sous-tend est assez simple. Les chiens répéteront leur bonne conduite lorsqu’elle sera suivie d’une récompense. Un mauvais comportement n’est pas récompensé ou reconnu. Si une punition est infligée, elle prend la forme d’un retrait de récompenses, comme un jeu ou une gâterie qu’on enlève. Des reproches dures ou des punitions physiques ne sont pas nécessaires. Cette méthode de formation commence par récompenser un agissement désiré en direct, en quelques secondes, après qu’il se soit produit. De cette façon, le chien en vient à associer la conduite à la rétribution. Certains entraîneurs mélange cette méthode avec l’entraînement au clicker. Cela donne au chien un signe distinctif du moment exact où le comportement a été accompli. Les commandes doivent également être courtes et concises. Assieds-toi. Reste. Viens. Le dressage concret donne en règle générale de bons résultats à la hâte, mais ne vous relâchez pas ! Votre chien a beau avoir appris certaines choses très rapidement, cela ne sous-entend pas que le éducation est quasi achevé…, il est donc un plus de ne pas stopper le dressage trop tôt. faute de quoi, il sera à mi-chemin !Tout le monde n’est pas de votre avis sur la meilleure manière d’aborder l’éducation canine. Le consensus parmi les formateurs modernes se distingue par l’utilisation du renforcement concret et permet d’éviter grandement le renforcement et la punition négative. L’idée est qu’un chien est plus susceptible d’obéir systématiquement si sa réaction initiale envers vous n’est pas la crainte. Il peut parfois être nécessaire d’être strict si le chien fait quelque chose qui le met en danger, mais tout choc verbal méchant doit toujours être assoupli et suivi d’une attitude positive. Tout comme nous, les chiens sont des êtres accessibles. gardez la tête à l’horizontale dès que vous enseignez, car les chiens peuvent ressentir vos émotions et agir par conséquent.il y a aujourd’hui 2 écoles en terme d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs consacrés au chien. La première ( dite classique ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien tente de dominer son éducateur. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient chercher des caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à monter dans la hiérarchie. Il est, selon cette première école, important de montrer qui est le chef et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, gérer leur programme d’éducation autour de ce principe hiérarchique ( manger avant le chien, faire des exercices de demande, le mettre sur le dos, interdire l’accès aux fauteuils, etc ). La seconde école ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons totalement, a démontré que les anciennes analyses étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de prédominance entre 2 espèces différentes. le chien est un animal social avec des codes parfois très différents des nôtres. La méconnaissance de ces codes est source d’incompréhension réciproque. votre chien cherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la mobile familiale. Certaines techniques de communication spécialisé, aident à réaliser une relation basée sur la collaboration et la confiance.il existe quelques commandes de base pour le dressage des chiens et des conseils que chaque chien devrait connaître. Les commandes de base donnent une structure à votre chien. de plus, elles peuvent vous aider à surmonter les problèmes courants de comportement canine et à assurer la sécurité de votre chien. Quoi de plus amusant que de montrer les astuces de location de votre chien ? ! Les tours d’éducation sont une excellente façon de transmettre votre chien à un niveau supérieur et de lui apporter une stimulation mentale.L’entraînement au clicker est aussi basé sur le conditionnement de l’opérateur et repose fortement sur les mêmes principes que le renforcement positif. En fait, l’entraînement au clicker peut être regroupé comme une méthode de renforcement positif, plutôt que comme sa propre forme d’entraînement. Il consiste en l’utilisation d’un dispositif pour réaliser un bourdonnement rapide et aigu, tel qu’un pipeau ou, comme son nom l’indique, un clicker pour appuyer sur le fait que à un chien quand un comportement recherché est accompli. L’avantage de l’utilisation du clicker training est qu’il signale le moment exact où le comportement désiré est achevé et exactement ce qui est récompensé. Les entraîneurs peuvent ensuite utiliser le clicker pour façonner de nouveaux agissements et ajouter des commandes verbales. pour commencer, le chien doit être conditionné pour savoir qu’un clic veut dire qu’une rétribution arrive. votre chien peut alors faire une association un comportement à un clic et une récompense. enfin, le commandement verbal peut être introduit pour constituer une nouvelle union. nnC’est une excellente méthode pour apprendre de toutes nouvelles astuces, et elle peut aider à façonner les bases en tâches plus complexes. De nombreux formateurs professionnels emploient cette méthode. Bien qu’il soit super pour apprendre de nouveaux manières, l’entraînement au clicker n’est pas obligatoirement bien adapté pour ralentir les comportements non escomptés. Utilisé avec d’autres méthodes d’entraînement, il peut être très efficace afin d’être certain que vous avez un toutou bien entraîné et bien cher.Si vous n’avez pas encore appris à votre chien à vous ignorer mais qu’il ne fait pas pour autant ce que vous attendez de lui, vous avez sûrement un soucis de communication. Si votre chien ne réagit pas à vos directives, il y a de fortes chances qu’il ne comprenne pas un mot de ce que vous lui dîtes. Souvenez-vous que vos directives doivent être simple, exprimés de manière clair et nette. Choisissez des exercices simples pour débuter. En cas de blocage sur un exercice, passez à quelque chose de plus simple et revenez y plus tard. Souvenez-vous aussi que toutes les personnes en contact avec votre chien doivent utiliser le même lexique pour ne pas le perturber.certains des personnes reculent d’horreur devant le mot punition, mais sur la planète de l’éducation canine, cela sous-entend simplement l’acte d’essayer de réduire un agissement. Cela ne veut pas dire être méchant avec votre chien ou lui faire du mal de quelque façon que ce soit. Certaines ‘ punitions ‘ sont acceptables, comme le fait de tourner le dos ou de s’absenter du jeu. De même, tous les renforçateurs ne sont pas acceptables dans l’esprit de la plupart des personnes, comme l’arrêt d’un collier de choc électrique quand votre chien revient dans une limite imaginaire ou cesse d’aboyer. Cependant, pour façonner et entraîner la conduite de votre chien, vous devrez utiliser à la fois des punisseurs et des renforts. C’est à vous de choisir de quelle façon vous allez vous y prendre et vous devez sûrement être conscient que vous devez le faire d’une manière humaine et éthique. Vous ne pouvez pas toujours vanter et améliorer, dans certains cas il faudra punir, mais en utilisant seulement des temps morts, des yeux sévères et en ignorant les comportements non voulus. Sachez que les techniques que vous choisissez pour le éducation auront un impact fabuleux sur la passion et la confiance que votre chien vous porte. grâce à des techniques humaines et éthiques, votre chien apprendra à se ressentir en sécurité et protégé autour de vous et sera plus disposé à bosser avec vous et à apprendre.