√ Mélissa Lajoie, Behaviorist Canine (Rive-Nord de Montréal) -Méthodologie pour dresser votre fidèle compagnon|Concepts d’éducation canine|Dresser son chien en douceur|Dresser efficacement son chien

4.6 (96%) 23 votes

Gérer son chiot au quotidien


Dresser votre chien va beaucoup plus loin que lui enseigner à s’asseoir ou à donner la patte. C’est tout un monde de techniques ! le dressage du chien se résume à lui faire changer petit à petit son agissement pour enlever les attitudes indésirables et promouvoir les bonnes attitudes. Dans beaucoup de cas, vous pouvez le payer nous-même, bien que les experts en dressage soient toujours disponibles, si votre chien s’est avéré être plus délicat à dresser. Et si vous chercher des conseils sur la manière de dresser votre chien, ou en toute simplicité si vous sollicitez votre vétérinaire à ce sujet, vous constaterez qu’il est important de se renseigner sur les aspects théoriques qui sont derrière chaque méthode. il existe de multiples techniques d’éducation de chiens, et les connaître peut vous aider à décider si vous désirez encadrer l’éducation de votre chien dans une plus particulièrement ou au travers d’un mélange de pratiques.Toute formation devrait être basée sur des récompenses. Donner à votre chien quelque chose qu’il adore véritablement, comme de la nourriture, des bibelots ou des compliments lorsqu’il montre un comportement spécifique veut dire qu’il est plus susceptible de le refaire. Il est important de savoir ce que votre chien aime véritablement et quelles sont ses choses préférées. Les friandises favorites sont souvent de petites parties de viande ou de fromage. Plus la rétribution est forte, plus votre chien appréciera l’entraînement et l’apprentissage. Les meilleurs conseils d’entraînement. Commencez toujours les leçons pour de nouveaux tours dans un lieu tranquille de votre maison, loin de toute distraction. Divisez l’entraînement en séances courtes mais régulières pour que votre chien ne soit pas submergé. Soyez patient, tout comme nous, les chiens apprennent tous à des rythmes différents, alors ne vous inquiétez pas si votre chien ne ramasse pas les choses immédiatement. Terminez toujours par quelque chose que votre chien sait, pour que la séance se termine positivement. Amusez-vous bien !Les particularités quant au moment où un chiot doit suivre un éducation formel ont changé pour tenir compte des périodes critiques de socialisation du chien. Les conseils traditionnels suggéraient d’attendre qu’un chiot reçoive une série intégrale de vaccins, mais on comprend à présent que le risque de sous-socialisation pendant cette importante période de développement l’emporte de loin sur le risque de maladie éventuelle. Selon l’American Veterinary Society of Animal Behavior, les chiens peuvent débuter les cours de socialisation dès l’âge de sept à 8 semaines. Les chiots devraient recevoir au moins une série de vaccins au moins sept jours avant le premier cours et un premier vermifuge et devraient être maintenus à jour vis-à-vis des vaccins.il y a aujourd’hui 2 écoles en matière d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs pour les toutous. La première ( dite traditionnelle ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien tente de dominer son éducateur. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient voulez profiter des caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à grimper dans la hiérarchie. Il est, selon cette première groupe scolaire, important de montrer qui est le chef et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, gérer leur programme d’éducation autour de ce idée hiérarchique ( manger avant le chien, faire des exercices de requête, le mettre sur le dos, proscrire l’accès aux fauteuils, etc ). La deuxième groupe scolaire ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons totalement, a démontré que les anciennes études scientifiques étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de dominance entre 2 espèces différentes. le chien est un animal social avec des tags parfois très différents des nôtres. La méconnaissance de ces codes est source d’incompréhension partagée. le chien cherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la dynamique de famille. Certaines techniques de communication spécialisé, aident à créer une relation basée sur la collaboration et la confiance.Pour stimuler votre chien lorsqu’il agit correctement, vous devez le récompenser. Mais attention si vous désirez que votre chien fasses le lien entre la rétribution et ce qu’il vient de faire vous n’avez que quelques instants pour lui conférer. Si votre chien s’assoie quand vous lui demandez futile de cavaler à la cuisine pour aller lui trouver une sucrerie ce sera trop tard. Pour dresser son chien il faut être prêt et le décerner sur-le-champs !L’entraînement au clicker est aussi basé sur le conditionnement de l’opérateur et repose fortement sur les mêmes principes que le renforcement positif. En fait, l’entraînement au clicker peut être regroupé comme une méthode de renforcement positif, en l’occurence que comme sa saine forme d’entraînement. Il repose sur l’utilisation d’un dispositif pour faire un bourdonnement rapide et aigu, tel qu’un sifflet ou, comme son nom l’indique, un clicker pour appuyer sur le fait que à un chien quand un agissement recherché est accompli. L’avantage de l’utilisation du clicker training est qu’il signale le moment exact où l’attitude désiré est terminé et exactement ce qui est récompensé. Les entraîneurs peuvent ensuite utiliser le clicker pour façonner de nouveaux manières et ajouter des commandes verbales. premièrement, le chien se doit d’être conditionné pour savoir qu’un clic sous-entend qu’une rétribution arrive. votre chien peut alors associer un agissement à un clic et une rétribution. pour terminer, le commandement verbal peut être introduit pour former une nouvelle union. nnC’est une excellente méthode pour apprendre de nouvelles trucs, et elle peut aider à façonner les bases en tâches plus complexes. De nombreux formateurs professionnels utilisent cette méthode. Bien qu’il soit super pour apprendre de nouveaux attitudes, l’entraînement au clicker n’est pas forcément bien approprié pour freiner les agissements non souhaités. Utilisé avec d’autres solutions d’entraînement, il peut être très infaillible pour être certain que vous avez un animal bien entraîné et bien cher.Si vous servez vous les bonnes techniques , votre chien s’instruira en s’amusant. Pour qu’elles soient sérieusement énergiques il convient de dresser votre chien tous les jours. nL’idéal étant de pratiquer un ou deux exercices par 24h sur une courte durée. Votre chien aura sûrement du mal à rester déterminé les premiers jours, restez serein c’est tout à fait normal. nN’oubliez pas de l’encourager à chaque fois qu’il vous regarde. Vous remarquerez qu’une fois que votre chien aura acquis ce réflexe les choses seront de plus en plus faciles pour vous. Avec le temps votre chien sera de plus en plus attentif et de plus en plus longtemps. Vous pourrez ainsi apprendre une infinité de choses à votre chien.En fin de compte, dresser un chien n’est pas une fine affaire. C’est des process pour apprendre à la bête à respecter l’autorité de son dresseur. Ainsi il convient de prendre connaissance les meilleures techniques à employer, pour les apprendre très tôt à son animal domestique. Cela veut donc dire lui enseigner comment obéir aux ordres basiques, lui apprendre comment être saine, se comporter en société, etc. En dehors de ces techniques, les experts donnent aussi des conseils en ce qui concerne la marche à suivre. dans tous les cas, il faut éviter d’être violent ou méchant avec le chien. Le pouvoir du matériel n’est pas non plus à sous-estimer, dans le dressage du chien. Voila donc autant d’éléments à prendre en compte, pour apprendre les bonnes manières à son chien.