Basset de Bretagne couleur fauve – Wikipedia -Méthodologie pour entraîner un chien|Concepts d’éducation canine|Dresser son chien en douceur|Dresser efficacement son chien

4.6 (88%) 23 votes

Comment dresser son jeune chien


Dresser votre chien va beaucoup plus loin que lui enseigner à s’asseoir ou à donner la patte. C’est tout un monde de techniques ! l’élevage du chien se résume à lui faire changer petit à petit son agissement pour éliminer les réactions indésirables et mettre en avant les bonnes attitudes. Dans beaucoup de cas, vous pouvez le faire nous-même, bien que les experts en dressage soient toujours disponibles, si votre chien se révèle plus délicat à dresser. Et si vous êtes à la recherche de conseils sur la façon de dresser votre chien, ou en toute simplicité si vous sollicitez votre vétérinaire à ce propos, vous verrez qu’il est essentiel de se renseigner sur les aspects théoriques qui sont derrière chaque méthode. il y a de nombreuses techniques de dressage de chiens, et les connaître peut vous donner un coup de main à choisir si vous désirez encadrer l’éducation de votre chien dans une plus particulièrement ou au travers d’un mélange de utiles.il y a aujourd’hui 2 écoles en matière d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs pour chien. La première ( dite classique ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien tente de dominer son maître. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient êtes à la recherche de caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à grimper dans la hiérarchie. Il est, selon cette première groupe scolaire, important de montrer qui est le maître et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, mettre en place leur programme d’éducation autour de ce idée hiérarchique ( manger avant le chien, réaliser des exercices de requête, le mettre sur le dos, interdire l’accès aux fauteuils, etc ). La deuxième école ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons entièrement, a démontré que les anciennes études étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de prédominance entre 2 espèces différentes. le chien est un animal social avec des tags parfois très différents des nôtres. La méconnaissance de ces codes est réelle origine d’incompréhension réciproque. votre chien cherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la dynamique de famille. Certaines techniques de communication spécifique, permettent de développer une relation basée sur la collaboration et la confiance.Les mauvaises surprises quant au moment où un bébé chien doit suivre un éducation formel ont évolué pour tenir compte des périodes critiques de socialisation du chien. Les conseils traditionnels suggéraient d’attendre qu’un chiot reçoive une série complète de vaccins, mais on contient maintenant que le risque de sous-socialisation pendant cette importante période de développement l’emporte de loin sur le risque de maladie éventuelle. Selon l’American Veterinary Society of Animal Behavior, les chiens peuvent débuter les cours de socialisation dès l’âge de sept à 8 semaines. Les chiots devraient recevoir au moins une série de vaccins au moins sept jours avant le premier cours et un premier vermifuge et devraient être maintenus à jour au sujet des vaccins.il y a aujourd’hui 2 écoles en matière d’éducation canine et ce aussi bien chez les comportementalistes que chez les éducateurs pour chien. La première ( dite classique ) se base sur d’anciennes théories selon lesquelles le chien tente de dominer son maître. Par exemple, le chien qui saute, le chien qui vient voulez profiter des caresses, qui met la patte sur votre genou, qui ne veut pas donner un os ou son jouet, chercherait constamment à grimper dans la hiérarchie. Il est, selon cette première école, important de montrer qui est le maître et de dominer l’animal. Les partisans de cette méthode, vont, dès lors, organiser leur programme d’éducation autour de ce principe hiérarchique ( manger avant le chien, faire des exercices de soumission, le mettre sur le dos, proscrire l’accès aux fauteuils, etc ). La deuxième groupe scolaire ( dite nouvelle ou systémique ) à laquelle, aujourd’hui, nous adhérons totalement, a démontré que les anciennes études scientifiques étaient basées sur des observations erronées. Des recherches plus récentes démontrent qu’il n’y a pas de lien de prédominance entre 2 espèces différentes. le chien est un animal social avec des codes parfois très divers des nôtres. La méconnaissance de ces codes est source d’incompréhension partagée. votre chien cherche surtout la sécurité et à s’intégrer dans la dynamique de famille. Certaines techniques de communication spécialisé, aident à créer une relation basée sur la collaboration et la confiance.sachez qu’un chien reste un animal et qu’il peut avoir des monologues inattendues voire dangereuses dans certains cas. Il est par conséquent essentiel de pouvoir le maîtriser. Si vous avez des enfants par exemple ou si vous vous promenez dans un lieu public, être compétente pour maîtriser son chien est important.Le clicker training est la méthode la plus célèbre du moment. Les éducateurs pour chien la considèrent comme la plus drôle à la fois pour le propriétaire et l’animal. Cette méthode d’éducation repose sur l’utilisation d’une langue métallique. Celle-ci émet un clic chaque fois qu’elle est manipulée. Ce bruit léger rétribution les bonnes actions du chien. Pour que la technique soit efficiente, elle se doit d’être complétée d’une rétribution physique. La rétribution peut être alimentaire ou non discriminante. Cependant, le but reste néanmoins de la supprimer sur la longue durée. La technique du clicker semble récolter l’accréditation des éducateurs et des propriétaires. cependant, elle se doit d’être utilisée avec prudence chez les très jeunes chiots et les chiens qui ont l’ouïe sensible.L’entraînement devrait être un plaisir pour vous et votre chien. Certes, il y a souvent des challenges à relever quand vous travaillez à améliorer vos façons, mais si vous vous sentez souvent frustré par votre chien, il est temps de profiter de d’une contribution. La frustration n’est qu’à quelques degrés de la colère et vous ne serez potentiellement pas en mesure de réaliser des progrès en essayant d’entraîner votre chien quand vous vous sentez contrarié. Vous devriez également prévoir de prendre contact avec un professionnel si votre chien présente un agissement qui vous rend nerveux ( comme grogner ou mordiller ), surtout si vous avez de jeunes enfants à la maison. Il est plus sûr de débuter à modifier la conduite avec un professionnel lorsqu’un chien commence à montrer des réactions importun plutôt que d’attendre qu’ils prennent racine.En fin de compte, dresser un chien n’est pas une svelte affaire. C’est des cheminement pour apprendre à l’animal à respecter l’autorité de son dresseur. Ainsi il est recommandé de prendre connaissance les meilleures techniques à employer, pour les apprendre très tôt à son animal de compagnie. Cela veut donc dire lui enseigner de quelle façon obéir aux directives basiques, lui apprendre comment être nettoyée, se comporter en société, etc. En dehors de ces techniques, les experts donnent aussi des conseils en ce qui concerne la marche à suivre. dans tous les cas, il faut éviter d’être méchant ou méchant avec le chien. Le pouvoir du matériel n’est pas non plus à sous-estimer, dans le éducation du chien. Voila donc autant d’éléments à connaître, pour apprendre les bonnes façons à son chien.